Pension de
réversion

Récupération de la pension de réversion

Notre solution pour votre pension de réversion

En cas de décès de votre conjoint ou ex-conjoint, il est possible de demander une pension de réversion, sous certaines conditions. Les procédures pour faire cette demande sont souvent complexes, impliquant la constitution d’un dossier auprès de chaque caisse de retraite, le remplissage de formulaires, et la transmission de pièces justificatives. SAM comprend que, en période de deuil, il peut être difficile de rassembler l’énergie nécessaire pour faire valoir vos droits, ce qui peut entraîner des difficultés financières.

 

C’est pourquoi SAM offre un service qui vous permet d’obtenir rapidement une pension de réversion suite au décès de votre conjoint.

La récupération de votre pension de réversion au tarif de
360 €, tout compris.

Pension de réversion360€ TTCFormule complète

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

La pension de réversion, correspondant à une partie de la retraite du défunt, est versée au conjoint survivant sous certaines conditions, nécessitant la constitution d’un dossier complet et une demande dans les délais. Ce droit s’applique aux conjoints, ex-conjoints, et peut également concerner les enfants orphelins de fonctionnaires. SAM vous guide dans toutes les étapes de votre demande de réversion, suite au décès de votre conjoint ou ex-conjoint. Ils veillent à la conformité de votre dossier, gérant les formulaires, les pièces justificatives, et le respect des délais avant de le transmettre aux caisses de retraite pertinentes.

Les critères pour obtenir une pension de réversion

Chaque régime de retraite a ses propres critères d’attribution de la réversion, liés aux revenus, à l’âge, à la situation familiale, etc. Le mariage est une condition universelle, excluant le Pacs et le concubinage du bénéfice de la réversion, même en présence d’enfants issus de ces unions.

 

Le divorce et le remariage ont des implications sur le versement de la pension de réversion :

 

1. En cas de divorce, l’ex-conjoint reçoit l’intégralité de la pension si le défunt n’était pas remarié.

2. Si l’ex-conjoint décédé s’est remarié, la pension est partagée entre le veuf ou la veuve et l’ex-conjoint, proportionnellement à la durée de chaque mariage.

3. En cas de remariage de l’ex-conjoint survivant, la réversion est possible dans le régime général de la Sécurité Sociale, mais non dans l’Agirc-Arrco ou la Fonction Publique.

 

Les experts de SAM comprennent parfaitement le fonctionnement de la pension de réversion, analysent votre situation et vous aident à faire valoir vos droits.

Les démarches pour demander une pension de réversion

La pension de réversion doit être demandée activement auprès de chaque régime d’assurance du défunt, que ce soit en ligne ou par courrier. Il est nécessaire d’effectuer plusieurs demandes, une première pour les régimes de base et des demandes distinctes pour les régimes complémentaires. Cette tâche peut être particulièrement complexe si le conjoint décédé a exercé plusieurs activités au cours de sa vie professionnelle.


Si ces démarches vous semblent déconcertantes, faites appel à notre service pension de réversion. Nos équipes vous guident pour faire valoir vos droits et peuvent également prendre en charge le changement de nom sur la carte grise du véhicule du défunt.

Quel est le montant d’une pension de réversion ?

Le montant de la pension de réversion est calculé en fonction d’un pourcentage de la pension de retraite que le défunt percevait ou aurait perçue à son départ à la retraite. 

 

Ce pourcentage, évalué par les organismes en fonction de votre situation, est généralement de 54 % pour les régimes de base des salariés du secteur privé, 50 % pour les régimes des fonctionnaires et 60 % pour la plupart des régimes de retraite complémentaire. 

 

Certains régimes prévoient des majorations, telles que l’atteinte de l’âge de la retraite au taux maximum, ou si le conjoint survivant a eu ou élevé au moins trois enfants.

Date d’effet de la pension de réversion

En déposant la demande de réversion dans les douze mois suivant le décès, le point de départ de la pension est établi au premier jour du mois civil suivant le décès (sous réserve que toutes les conditions soient remplies à cette date) ou au premier jour du mois suivant la date à laquelle les conditions sont satisfaites.

 

En revanche, si la demande est déposée plus d’un an après le décès, il n’y a pas de rétroactivité, et le point de départ est fixé au premier jour qui suit la date de dépôt de la demande.

L'accompagnement SAM

Pour vous permettre d’exercer votre droit à une pension de réversion, l’assistance SAM réalise pour vous l’ensemble des démarches nécessaires auprès de chaque caisse de retraite de votre conjoint décédé, quelle qu’ait été son activité. 

 

Notre assistance s’étend bien au-delà de la pension de réversion, nos équipes prennent en charge de nombreuses formalités pour vous soulager en cette période de deuil. SAM s’occupe en effet de la demande du capital décès comme de la résiliation après le décès des abonnements et contrats souscrits par votre conjoint. Contactez nous pour plus d’information.

Démarrez votre dossier, faites vous appeler

Nous sommes là pour vous accompagner.

Ou appelez-nous directement